EXCLUSIIIIIIIIIIIIVE !!!!Porsche Panamera 4S 2017 !!!!!!!

EXCLUSIIIIIIIIIIIIVE !!!!Porsche Panamera 4S 2017 !!!!!!!

Like
716
0
samedi, 08 avril 2017
Automobile

Avant d’être une luxueuse limousine, la Panamera 4S est une voiture de sport, c’est vrai. Un engin magnifique capable de catapulter son conducteur de 0 à 100 km/h en 4,2 secondes, de l’emmener confortablement jusqu’à 289 km/h grâce aux 440 ch de son bouillant V6. Mais le détail des équipements de l’allemande vaut tout de même le coup d’oeil. Et justement, cette Porsche a des yeux… qui voient la nuit !

Facturé 2 352 €, le système d’assistance à la vision nocturne impressionne. Avant même qu’une silhouette puisse apparaître dans le faisceau des phares, la Panamera détecte les animaux ou piétons qui se trouvent devant elle. Mieux, grâce au programme qui gère sa caméra infrarouge, elle les reconnaît et distingue un chien d’un cheval ou d’un piéton ! La preuve avec les images ci-dessous. Si la Porsche ne nous a rien annoncé à l’approche des petites bêtes, un signal visuel et sonore est apparu lorsqu’un cheval s’est trouvé dans son champ de vision : “attention, risque de collision avec un grand animal”.

La gestion de la caméra thermique, dont l’image apparaît au tableau de bord, réserve d’autres surprises : le sujet détecté est mis en évidence en jaune, voire en rouge si la distance entre la voiture et le piéton est jugée critique. En combinaison avec le système PDLS Plus – Porsche Dynamic System Light Plus, les phares dits matriciels, à LED, en option à 2 028 € – la Panamera va jusqu’à mettre en évidence le danger : le phare situé du côté du danger clignote trois fois, très rapidement, pour aider le conducteur à situer précisément le piéton ou l’animal.

Si le chapitre sécurité vaut le détour, avec la surveillance des angles morts (828 €), l’assistance au changement de voie et l’affichage des limitations de vitesse au tableau de bord (2 400 €), celui du confort n’est pas en reste. La climatisation à 4 zones (1 548 €), les quatre sièges chauffants (492 €), tous ventilés et massants (4 248 €) et l’intérieur tout cuir (3 588 €), sont autant d’équipements qui font de cette Panamera une limousine digne des Mercedes Classe S et BMW Série 7. Une voiture dans laquelle on voyage confortablement, en partie grâce à la suspension pilotée pneumatique, facturée 2 154 € en option, capable de générer moelleux ou fermeté selon les envies et les besoins du conducteur.

Mais la Porsche réserve à son conducteur des sensations que l’on ne peut retrouver à bord de ses rivales plus “routières” : tenue de route improbable, précision de conduite parfaite, tout est fait pour que le propriétaire n’ait pas envie de laisser le volant à son chauffeur. On s’imaginerait presque aux commandes d’une petite GTI ! Dans les virages, le poids de l’allemande, qui dépasse pourtant les 2 tonnes, semble inexistant. Et son gabarit, qui s’étend sur plus de 5 mètres, se fait oublier. Les roues arrière directrices servent la stabilité à haute vitesse et le dynamisme dans les parcours sinueux. À la relance, pendant que l’échappement sport (3 108 €) envoie la musique, la force du V6 paraît inépuisable.

On ne parlera plus de plaisir de conduite, mais de pur régal ! En Panamera 4S, les trajets sont toujours trop courts. Le moment le plus compliqué, avec elle, c’est de la garer et de couper le moteur. Car cela signifie que la récréation est terminée !

Aussi magnifique soit-elle, cette Panamera présente quelques sérieux défauts. Le premier d’entre eux ? Un tarif décourageant (115 967 €) qui, en plus, n’empêche pas le recours – quasi obligatoire – aux options. Comble de la mesquinerie : même le triangle de signalisation et la trousse de premiers secours figurent parmi les équipements optionnels ! Ils sont affichés à 12 €. Quant au pack fumeur (c’est à dire… les cendriers !), il coute 54 €. Avouez que, lorsque l’on débourse plus de 110 000 € dans une voiture, il y a de quoi être déconcerté !

FICHE TECHNIQUE PORSCHE PANAMERA 4S

ACHETER
4S 2.9 V6 440 ch, à partir de 115 967 €
Version essayée (options comprises) : 158 801 €
Conso moyenne constructeur : 8,2 l/100 km
durant l’essai (l/100 km)  : 9,9 l/100 km
CO2/malus : 186 g/km /8 753 €
Puissance fiscale : 33 CV
Pays de fabrication : Allemagne

Gamme proposée
Essence de 330 à 680 ch, à partir de 93 407 €
Diesel 422 ch, à partir de 121 967 €

CONDUIRE
Moteur : six-cylindres en V6 turbo, 2 894 cm3, stop & start
Transmission : intégrale 4×4, robotisée à double embrayage à 8 vitesses
Puissance (ch à tr/min) : 440 à 5 650
Couple (Nm à tr/min) : 550 à 1 750
Poids à vide (kg) : 1 945
Long.xlarg.xhaut. (m) : 5,05×1,94×1,42
Empattement (m) : 2,95
Réservoir (l) : 75 (90 litres en option)
Vitesse maxi (km/h) : 289
0 à 100 km/h(s) : 4,2

VIVRE
Largeur coudes AV/AR (cm) : 154/149
Espace aux jambes à l’arrière : 78
Coffre à 4/à 2 (l) : 500/1 340

OPTIONS CONSEILLÉES
Réservoir de 90 litres : 120 €
Roues arrière directionnelles : 2064 €
Suspension pilotée pneumatique : 2154 €
Echappement sport : 3108 €
Intérieur tout cuir gris Quartz : 3588 €
Système de vision nocturne : 2352 €
Toit ouvrant panoramique : 2124 €

PRINCIPALES CONCURRENTES

Maserati Ghibli, 350 à 410 ch, à partir de 71 150 €
Maserati Quattroporte, 275 à 530 ch, à partir de 108 650 €
Audi A7, 218 à 605 ch, à partir de 60 970 €
Mercedes CLS, 170 à 585 ch, à partir de 59 900 €
BMW Série 6 Gran Coupé, 313 à 560 ch, à partir de 88 950 €

[tribulant_slideshow gallery_id= »38″]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.