Nouveau Jaguar E-Pace (2018)

Nouveau Jaguar E-Pace (2018)

Like
506
0
lundi, 17 juillet 2017
Automobile

Nouveau Jaguar E-Pace (2018) – S’il devient le plus court de la gamme Jaguar, le nouvel E-Pace la domine en termes de hauteur, aux côtés du F-Pace, pour surfer sur le succès de la vague SUV.

Rarement la gamme Jaguar n’aura connu de gabarit aussi réduit, l’E-Pace s’allongeant sur seulement 4,39 m. La firme de Coventry s’attaque ainsi aux Audi Q3BMW X1 et Mercedes GLA. Un créneau de SUV plus facile à appréhender que celui des compactes premium, trop mature, des A3, Série 1 et Classe A. Cela permet aussi une complémentarité avec le cousin Land Rover, également propriété du groupe indien Tata, dont la gamme démarre à 4,60 m avec le Discovery Sport.

Une stratégie louable, bien qu’un supplément d’âme eut été le bienvenu, tant le style s’avère proche du F-Pace, son grand frère. Ce qui n’enlève rien à son élégance et à la sportivité qui émane de sa musculature amplifiée par son aspect râblé, bien campé sur ses roues culminant à 21’’.

D’emblée, son panel complet de motorisations 4 cylindres, cubant invariablement 2.0 litres, ne craint pas la concurrence. Trois diesel animent la gamme en 150, 180 et 240 ch, tandis qu’on peut regretter l’absence de motorisation plus modeste en essence qui ne compte que sur 249 et 300 ch. Des blocs proposant tous l’automatisme à 9 rapports, en option, mais seule l’entrée de gamme diesel est éligible aux deux roues motrices, en boîte manuelle. L’anglais associe à ses mécaniques plusieurs modes de conduite agissant sur la direction, la cartographie de l’accélérateur et la vitesse de changements de rapports, ainsi que sur l’amortissement variable en option.

Il en remontre également à ses rivaux sur le plan de l’habitabilité avec un rapport longueur/empattement intéressant, lui permettant d’afficher un volume de coffre largement supérieur, évoluant de 577 à 1234 litres. Jaguar le justifie notamment par l’emploi d’une suspension arrière très compacte. Seul le BMW X1 fait valoir une modularité optimisée grâce à sa banquette arrière coulissante. Installés à bord de l’E-Pace, les passagers pourront jouir d’une borne Wifi 4G connectée jusqu’à huit appareils, rechargeables via 5 ports USB, en option, en l’absence de chargeur par induction.

Le conducteur, de son côté, fait face à une instrumentation digitale de 12,3’’ sous les yeux, relayant particulièrement les données de navigation 3D issues de l’écran tactile 10’’ de la console centrale. Sans compter l’affichage tête-haute, projeté sur le pare-brise, qui verrouille définitivement l’attention du pilote. Si celle-ci venait à être prise en défaut, les dernières technologies de détection automatisée se chargeront d’épier l’environnement. En cas de choc, un airbag piéton se déploie à la base du pare-brise, à la manière d’une Volvo.

Ultime innovation : la clé « loisirs », imaginée pour faire face à des conditions d’utilisations extrêmes, sous la forme d’un bracelet en caoutchouc intégrant un transpondeur. Capable de fonctionner sans pile, elle résiste jusqu’à 18 mètres de plongée sous-marine, et à des températures comprises entre -50 et +85°C, bien que la majorité des baroudeurs du dimanche ne lui infligeront, au maximum, que le flot d’un robinet d’eau tiède.

Sa vocation commerciale mondiale implique une double capacité de production. En Autriche, tout d’abord, chez le spécialiste de la transmission intégrale : Magna-Steyr. Ainsi qu’en Chine dans l’usine Jaguar-Land Rover de Changshu, avec le partenaire local Chery. Attendu en concession tout début 2018, sous nos latitudes, son tarif démarre à 35 700 €. Si vous craquez pour le matou, sachez que le carnet de commande est déjà ouvert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.