Opel Insignia GSi (2017)

Opel Insignia GSi (2017)

Like
709
0
samedi, 22 juillet 2017
Automobile

Opel Insignia GSi (2017) – Mythique blason à l’arrière des sportives du Blitz dans les années 80 et 90, l’appellation GSi revient cette année sous une carrosserie inattendue. Celle de la récente Opel Insignia Grand Sport, alors qu’on l’associait traditionnellement aux citadines et compactes de la marque« Seulement » 263 ch sont extrapolés de sa mécaniques afin de faire patienter la clientèle avant l’introduction d’une tonitruante OPC.

C’est courageux de la part de la firme de Rüsselsheim d’entretenir la flamme d’une routière généraliste sportive, alors que les constructeurs du même rang ont abandonné le créneau depuis belle lurette ! Où sont passées les héritières des Renault 21 Turbo, Peugeot 405 Mi 16 ou Ford Sierra Cosworth ? Les années 90 se sont chargées d’éradiquer ces dinosaures, laissant la place libre aux constructeurs premium. Seul Opel a tenu bon, au fil des années, face aux Audi S4, BMW M3 et Mercedes Classe C AMG. Espérons que cette politique ne soit pas remise en question une fois qu’Opel sera passé sous giron PSA, fin 2017…

Pour l’heure, ne gâchons pas notre plaisir avec cette nouvelle Opel Insignia GSi qui s’octroie quelques libertés de style en adoptant des boucliers et jupes spécifiques. L’avant est percé de part et d’autre d’entrées d’air largement serties de chrome, tandis que la partie basse de la poupe recèle deux sorties d’échappement encadrant un très léger diffuseur. Au faîte de la malle arrière s’érige un discret béquet. Mais l’ensemble demeure tout en retenue, loin de l’exubérance de nombreuses productions germaniques, malgré la présence de jantes en 20″, à travers lesquelles on devine des étriers de freins Brembo rouge vif.

Il faut dire que l’Opel Insignia GSi n’est qu’une première étape vers la sportivitéavant l’introduction prochaine de plus de 300 ch, via le label OPC… à moins que la direction de PSA n’en décide autrement. Mais fort d’un 4 cylindres 2.0 l Turbo, la GSi développe 263 ch capables, selon le discours officiel, de tenir tête aux 325 ch de la précédente génération d’Insignia OPC, sur le tracé du Nürburgring. Son secret : l’adoption de quatre roues motrices ainsi qu’un abaissement de la masse totale d’environ 160 kg. 

Révélée au prochain salon de Francfort, la nouvelle Opel Insignia GSi nous promet également une motorisation diesel. Malheureusement, son introduction sur le marché français n’est pas encore actée. Autre inconnue, son tarif, qui devrait toutefois s’approcher des 40 000 €.

[tribulant_slideshow gallery_id= »67″]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.